Petition pour soutenir les agriculteurs bio de Bourgogne !

3 558
citoyens demandent au Président de la région de revoir la part budgétaire attribuées à l’agriculture bio !

En participant à cette mobilisation en ligne, vous avez conscience que votre email est transmis aux cibles de la pétition et que vous recevrez ponctuellement les bilans de cette action ainsi que d’autres actions similaires en provenance de l’association Agir pour l’Environnement via son Courriel’Action. Désabonnement possible dans chaque email envoyé ou sur simple demande.

Pourquoi cette pétition ?

Le 17 février prochain à 9h, les agriculteurs bio de Bourgogne manifesteront devant le Conseil Régional de Bourgogne à Dijon pour demander des aides nécessaires au développement de l’agriculture biologique. Il s’agit d’exiger le respect des objectifs du programme Ambition Bio 2017 présenté par le gouvernement, c’est-à-dire 6 % de surfaces agricoles.

Chacun peut mesurer l’intérêt de l’agriculture biologique :

  • en terme de santé publique,
  • en terme de qualité des aliments,
  • en terme de protection de l’eau,
  • et en terme de préservation de la biodiversité.

Mieux, l’agriculture biologique nécessite des emplois nombreux et non délocalisables.

Enfin, en rapprochant les producteurs des consommateurs, elle :

  • limite le nombre d’intermédiaires,
  • et retisse un lien entre agriculture, territoire et alimentation.

Pour toutes ces raisons, l’agriculture biologique est officiellement présentée comme une priorité par les gouvernements successifs et par l’Union européenne.

Au travers du programme Ambition Bio 2017, la part de l’agriculture biologique est censée doubler dans les trois prochaines années ! Pourtant, au-delà des discours, la région Bourgogne semble tentée de réduire significativement les aides attribuées aux agriculteurs biologiques.

Pour atteindre les objectifs du programme Ambition Bio 2017, il faudrait que la Bourgogne lui consacre 170 millions d’euros dont 113 millions d’aides à la conversion sur la période.

Or, une première enveloppe d’à peine 41 millions d’euros a été annoncée :

  • cela ne couvrira même pas la totalité des projets de conversion,
  • les agriculteurs déjà en bio risquent de ne plus toucher aucune aide.

Or, développer et pérenniser l’agriculture biologique impose de soutenir les agriculteurs bio dans la durée pour permettre une réelle organisation des filières et une vision technique à long terme.

Avec ce signal, c’est tout un secteur qui est mis en danger.

Nous demandons au président de la région Bourgogne et au vice-président en charge de l’agriculture, de revoir la part budgétaire attribuée à l’agriculture bio pour que celle-ci permette d’assurer les objectifs du programme Ambition Bio 2017.